Article publié le 09/08/2019 - Rappels produits

Rappel d’un portique d’éveil pour la marque Solino

La sécurité des tout-petits est une préoccupation de tous les instants.

Elle est à l’origine du rappel d’un portique d'éveil de la marque solini, susceptible de présenter un risque de suffocation pour son jeune utilisateur !

Quel est le portique déveil concerné par le rappel ?

Il s’agit d’un portique d'éveil de marque solini, décliné sous six modèles variant par leur décoration sinon par leur architecture générale : le portique d'éveil concerné se présente comme une arche soutenue par deux tréteaux. La marque solini rappelle les six « variantes » de portique d'éveil : les modèles ainsi concernés sont dénommés Animaux des forêts (référence 173105), Champignon (référence 171803), Ferme (référence 6151159), Jungle (références 6151140 ou 167015 ou 631485) et Marin (référence 6151167). Tous présentent le même risque de suffocation pour le jeune utilisateur.

Quel est le risque de suffocation qui motive ce rappel ?

La marque solini procède à ce rappel pour des raisons de sécurité, en raison d’un risque de suffocation : ce n’est donc pas un rappel à prendre à la légère, puisque cela signifie tout simplement qu’il y a risque de décès ! L’arche du portique d'éveil de marque solini comporte des parties susceptibles de se détacher et de provoquer un risque de suffocation si elles sont portées en bouche par le jeune enfant, ce qui est hélas très probable compte tenu de la propension des plus petits à porter à leur bouche tout ce qui leur tombe sous la main !

Comment se déroule le rappel ?

Les instructions données pour ce rappel sont on ne peut plus limitées, puisqu’elles se limitent à demander aux acheteurs d’un portique d'éveil de la marque solini de ne plus l’utiliser et de le rapporter en magasin. Compte tenu de la dangerosité du produit, et en particulier du risque de suffocation, on peut supposer qu’il sera procédé au remboursement, mais cela n’a pas été explicitement dit. De même la marque solini n’a pas communiqué de moyen de contacter son service consommateurs, laissant ainsi dans le doute ceux qui ne sont pas certains des produits concernés par le risque de suffocation ou de la façon d’être dédommagé.

Vous avez aimé ?

Articles en relation