Article publié le 25/11/2019 - Rappels produits

Le médicament Azantac est retiré de la vente pour cause d’impuretés

L'ANSM, l'agence nationale de sécurité du médicament, a décidé fin septembre 2019 de rappeler l'Azantac, un médicament anti-ulcère. En cause : la découverte d'impuretés classées cancérogènes. Il n'est donc plus disponible en pharmacie.

Pourquoi l'Azantac est-il retiré de la vente ?

Des analyses ont mis à jour la présence d'impuretés dans les traitements à base de ranitidine, un antihistaminique H2 qui réduit la production d'acide gastrique. C'est l'une des molécules inclues notamment dans l'Azantac, un médicament anti-ulcère qui se prend par voie orale. Nommées N-nitrosodiméthylamine, ces impuretés sont classées cancérogènes.

Présentes à des doses très faibles dans l'air, l'eau et les sols, les N-nitrosodiméthylamines sont dangereuses pour la santé si on est exposé sur le long terme et à fortes doses.

Dans d'autres pays européens, des investigations sont également menées. L'Agence européenne du médicament a demandé aux laboratoires pharamaceutiques de tester tous leurs produits contenant de la ranitidine. C'est lors de ces tests menés sur des animaux que les impuretés classées cancérogènes ont été découvertes.

N'arrêtez pas votre traitement anti-ulcère

L'Azantac est commercialisé par plusieurs laboratoires pharamaceutiques : sous son nom par GlaxoSmithKline, en générique par Arrow, Biogaran, EG Labo, Mylan et Zentiva. Il est prescrit pour traiter les ulcères, mais aussi en cas de reflux gastro-œsophagien chez les enfants à partir de 3 ans. Rapprochez-vous de votre médecin pour savoir par quel autre médicament remplacer votre traitement.

S'il vous reste quelques cachets d'Azantac ou d'un de ses génériques, l'Agence Nationale de sécurité du Médicament vous conseille de terminer votre plaquette avant de changer. En effet, les traces d'impuretés contenues dans le médicament anti-ulcère n'entraînent pas de risque immédiat ni aigu.

Les laboratoires pharamaceutiques doivent maintenant trouver au plus vite d'où vient cette contamination dans le processus de fabrication du médicament, avant de pouvoir le remettre sur le marché.

Vous avez aimé ?

Articles en relation