Article publié le 12/12/2019 - Rappels produits

Des désinfectants contaminés sont rappelés

Le 7 novembre 2019, l'Agence Nationale de Sécurité du Médicaments et des produits de santé (ANSM) a rappelé deux désinfectants contaminés par des bactéries pouvant provoquer des infections.

Rappel de désinfectants contaminés

Dans son communiqué, l'ANSM s'adresse aux établissements de santé, hôpitaux, cabinets médiaux et à tous les professionnels des milieux médicaux. Elle demande le rappel des produits Surfa’safe premium et Opaster Anios. Ces deux produits sont généralement utilisés pour la désinfection du matériel chirurgical et des dispositifs médicaux. Les laboratoires Anios s'associent à ce rappel et demandent à ce que les produits contaminés par des bactéries ne soit plus utilisés. Pour se procurer des solutions de désinfections du matériel chirurgical, les professionnels des milieux médicaux sont invités à se tourner vers les autres laboratoires et commerces de leur ville. Une liste de recommandations de produits alternatifs a été dressée par la SFHH (Société Française d'Hygiène Hospitalière).

Les risques

Les produits de désinfection concernés par le rappel sont contaminés par des bactéries opportunistes, de type Burkholderia cepacia et Pseudomonas oryzihabitans. La présence de tels micro-organismes dans les solutions désinfectantes est capable de provoquer une infection chez les personnes immunodéprimées. Le risque d'infection pour la majorité de la population est cependant très faible. Les personnes pour lesquelles l'usage de ce produit représente un risque majeur sont donc celles qui sont traitées par chimiothérapie ou par immunosuppresseurs, celles qui sont régulièrement dialysées, celles qui ont reçu une greffe ou qui sont en attende de greffe, les nouveaux-nés ainsi que les patients atteints de la mucoviscidose.

La réaction des laboratoires

Les laboratoires Anios ont communiqué sur l'origine de cette contamination, expliquant que la présence des bactéries proviendrait du réseau d'eau de l'usine. L'usine spécialisée dans les produits désinfectants pour matériel chirurgical ainsi que dans de nombreux produits utilisés dans les milieux médicaux a donc stoppé sa production dans le but de faire désinfecter ses circuits d'eau. Des tests microbiologiques de contamination sont effectués sur la totalité des produits fabriqués dans la même usine. D'autres rappels de produits pourront donc être réalisés dans les jours suivants si des bactéries contaminantes sont trouvées. C'est seulement après qu'un contrôle soit effectué par l'ANSM qu'une réouverture de l'usine pourra être enregistré. Ce contrôle devra démontrer une nette disparition de la contamination des produits ainsi qu'une innocuité totale de l'ensemble des produits fabriqués par les laboratoires Anios.

Vous avez aimé ?

Articles en relation